Assemblée générale du CAFA RSO à Baden-Airpark

Baden-Baden / Strasbourg, 07/04/2022

Après deux ans de confinement et de restrictions diverses dus à la crise sanitaire, l’assemblée générale du Club d'Affaires Franco-Allemand du Rhin Supérieur a enfin pu avoir lieu en présentiel.

L’ensemble des membres étaient donc impatient de se revoir et le cadre du Baden-Airpark a contribué à faire de cette manifestation un évènement exceptionnel.

La quarantaine de participants aurait bien voulu « décoller » lorsque le bus de l’aéroport, qui avait embarqué l’ensemble des participants, a remonté les 3,5 km de la piste de l’aéroport (pour la circonstance tous feux de signalisation de la piste allumés) mais il manquait un peu de vitesse (les 60 km/h du bus ne suffisaient pas) et quelques chevaux supplémentaires sous le capot pour y parvenir. Quelle expérience unique que de circuler en bus là ou habituellement nous le faisons en avion.

Uwe Kotzan, le directeur de Baden-Airpark depuis 2021, a su passionner les participants en présentant les différentes installations et les spécificités de l’aéroport lors du tour de piste, tout en gardant un contact étroit avec la tour de contrôle puisque les avions n’ont cessé d’atterrir pendant ce temps.

Après la très belle et impressionnante chevauchée sur la piste de l’aéroport, les participants ont fait escale dans les hangars de la société ACM qui est active dans l’affrètement aérien et la maintenance de jets Bombardier de taille moyenne de clients privés. Ils ont ainsi pu découvrir un avion complètement désossé dans la cadre de sa révision décennale, qui dure entre 4 et 12 mois.

Lors de l’escale suivante, ce fut l’occasion de découvrir les multiples activités des pompiers de l’aéroport avant qu’un des deux gigantesques véhicules aéroportuaires de sauvetage et d’extinction déboule à tout vitesse et démontre, aux participants ébahis, son impressionnante puissance d’extinction.

De retour dans l'ancienne salle d'embarquement de l'aéroport, Uwe Kotzan est revenu sur l’histoire de l’aéroport et a présenté l’évolution du nombre de passagers ainsi que les divers projets destinés à accueillir les entreprises dans le parc d’activité de l’aéroport. Il a souligné que le Baden-Airport a mieux traversé la crise sanitaire que bon nombre d’autres aéroports. Il pense aussi pouvoir retrouver au plus tard en 2024 ses 1,3 millions de passagers de 2019. Enfin, il a précisé qu’il existait une étroite collaboration avec la France, que ce soit dans le contrôle aérien, qui est entièrement assuré depuis Strasbourg ou dans le ravitaillement des avions charters et les avions de ligne, dont une grande partie vient d’Alsace.

Dans un proche avenir, Uwe Kotzan prévoit d’élargir davantage la zone de chalandise du Baden-Airpark en direction de la France. Pour ce faire il recherche très activement du personnel français. Bon nombre d’autres entreprises du Baden‑Airpark bataillent pour trouver du personnel qualifié et des apprentis alsaciens dans les domaines techniques. Le CAFA RSO a proposé d’activer son réseau.

Avant qu'une délicieuse restauration ne réunisse les collaborateurs de l'aéroport et les invités du CAFA‑RSO autour du verre d'amitié, les membres du comité directeur ont présenté, lors de l'assemblée générale formelle, les manifestations et des chiffres de l'année écoulée ainsi qu’un aperçu des projets en cours. Le comité de direction, le trésorier et les vérificateurs aux comptes ont été déchargés, les membres du comité directeur sortant ont été confirmés dans leurs fonctions, et les formalités ont été accomplies correctement et rapidement.

Au lieu du départ, c'est finalement le Get-Together tant attendu qui s'est imposé.

Connexion

Rechercher

Newsletter